Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 17:41

                                     43 ans - 1984 / 1987 - Procédure pénale....                                                                     3 années

 

                                     48 ans - 1989 / 2001  Procédure Erreur Médicale.......                  

  12 années

                                     49 ans - 199O / 1997  Procédure Sinistre Effondrement .....          

  7 années

                       50 ans - 1991 / 2010 - LIQUIDATION JUDICIAIRE....... 19 années

 

                                     69 ans - 2010 Clôture  de la liquidation judiciaire

 70 ans - 2011 REPRISE de la Liquidation

             75 ans          

                                                                                 25 années  1/4 de siècle !  

 

                               -------CLÔTURE le 9 AOÛT 2016--------

              'insuffisance d'actif'  

                               

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

                                    - 1993 / 2002  Procédure bancaire : caution épouse.

                                                                                Prêt corrélatif à l'effondrement

                        - 2002 / 2006 - Cour Européenne des Droits de l'Homme                                            

                                                                   -------------------------------

                                 2 REJETS  de l'aide juridictionnelle 

                             Claude COUR  -  Martine COUR

   

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CAS D'ECOLE

--------------------

  3 Cour d'Appel - PARIS - BESANCON -VERSAILLES

---------------------------

2 Juridictions

1991 / 2009  ---  Chambre commerciale ....18 années

     2009----Tribunal de Commerce ....en cours actuellement

 

15 PROCÉDURES

 

 T.G.I. : 6 jugements -  C.A. - 7 Arrêts  - COUR de Cassation  2 Arrêts

- 5 Arrêts de la Cour d'Appel de BESANCON -

  4 Arrêts à charge

 

+ Arrêt de Cour d'Appel de PARIS

+ Arrêt de la Cour d'Appel de Versailles en 2015 !

-----------------------------------------

Martine COUR 

2006

ARRET ' Cour Européenne des Droits de l'Homme'

                       Condamnation de la FRANCE !                                       

 

Violation de l'article 6 § 1 de la convention

Droit à un procès équitable 

-----------------------------------------------------------------------------

Plus de 30 années de procédures judiciaires

de condamnation !

 

Courrier / 1995 - Ligue des Droits de l'Homme 

LIGUE-DH-copie-1.jpg  

 

  REMARQUE  

------------------- 

COUR d'APPEL 25000 - BESANCON

 

 

   5 ARRETS ....4 Arrêts de condamnation

 

 

1987 -PENAL  - Arrêt -Condamnation / Publicité mensongère

TGI  25 - MONTBELIARD

-----------------------------

 

1998 - Deuxième Chambre civile - Arrêt - Condamnation /  Procédure bancaire ; caution

 

1999 - Première Chambre civile - ARRET INFIRMATIF -

Nouvelle expertise judiciaire ordonnée

↓               ↓

2006 -  Première Chambre civile - Arrêt  de condamnation mal fondé

< La Première Chambre se déjuge>

 

2010 - Deuxième Chambre civile

- Arrêt de condamnation -

'Perte de chance recevable mal fondée'

 

Principe de l'estoppel

 

La même deuxième Chambre civile et même Conseiller

dans 2 procédures indivisibles

(Procédure bancaire 1998 , épouse / Procédure Perte de chance 2010)

 

 

.------------------------------------- 

 

 

Martine- Claude COUR .......toujours coupables,

 

 

REMARQUE FONDAMENTALE 

--------------------------------------------

 

 Si je ne suis pas victime du SINISTRE EFFONDREMENT du 13 juin 90

je ne subis pas, ainsi que mon épouse, depuis 1990

toutes les procédures relatives à un EFFONDREMENT 'hors norme'

avec obligation d'emprunt corrélatif

cautionné par mon épouse

------------------------------------------

Je ne serais pas victime, responsable

de liquidation judiciaire

   mais indemnisé personnellement de l'erreur médicale

du 14 février 1989

Suite à la restructuration réussie de mon entreprise

conséquence adéquate de cette erreur

j'exerçais mon activité dans une conjoncture record.

 

Sans le sinsitre 'effondrement de mon entreprise

je ne serais pas condamné en 2010 suivant

  le PRINCIPE de L'ESTOPPEL

   fondé sur des motifs à charge, divergents,

   fondé sur les méfaits

d'une procédure médicale mal conduite,

  non soumise,  invérifiable 

injuste, mensongére

non diligentée

 

 

 

 

.

 

                                                                     Principe judiciaire !

 

        

 

 

  .

 

Partager cet article

Repost0

commentaires