Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 12:13

7 ANNEES de PROCEDURES  -  Une certaine lenteur !

 

 

 

JUGEMENT principalement A CHARGE

 

  ↓

18 décembre 1997 -   Jugement du Tribunal de Grande Instance de MONTBELIARD 

Préjudice : 599 928 F -

sans intérêts de retard  mais tenant compte des Intérêts de l'emprunt !

pour financer la réimplantation de l'entreprise....19 647 F  -

Pas de porte sous estimé 108 000 F

 

JUGEMENT 'injuste'  ne tenant pas compte des 2 expertises comptables judiciaires

                                                                                            

Page 6 dudit Jugement

L'ancienneté du sinistre ...sans intérêts ! 

JUGEMENT.jpg 

 

 

EXPERTISE JUDICIAIRE VERNEREY du 2 Septembre 1993

Préjudice financier du au sinistre  : 907 573 F 

Pas de porte sous évalué 100 800 F

..

(1991 - Expertise GIROUD)

 

VERNEREY.jpg

 

 

 

 

EXPERTISE JUDICIAIRE GIROUD du 01.10.1991

Préjudice financier: 1.609.595 F

(Pas de porte 310.000 F) 

 

 

GIROUD.jpg

 

 

  CHIFFRAGE DE MON PREJUDICE

Une diminution importante

EXPERTISE Giroud : 1 609 595 F ensuite expertise Vernerey : 907 573 F

Conclusion judiciaire

JUGEMENT à charge : préjudice 599 928 F

sans intérêts de retard !

 

Remarque : le manquement des intérêts de retard est justifié

d'une certaine manière par le Tribunal en précisant - page 2 - du jugement

  que le rapport de l'expertise de M.VERNEREY a été déposé le 10 Septembre 96

 ce qui est inexacte, vérifiable. Il a été déposé 10 Septembre 93

Différentiel : 3 ANNEES effacées....et comme le jugement est du 18.12.97

.Ceci justifie, il me semble, le rejet du préjudice 'Intérêts de retard !

 

 

CONCLUSION 

 

Nouvelle expertise judiciaire ordonnée par la Cour d'Appel

EXPERTISE DENIS 1999 / 2004


Expertise favorable

non prise en considération

 

Seule l'expertise VERNEREY, erronée, ensuite diminuée

sera prise en compte

 

 

 

.

                                                                             - ACHARNEMENT JUDICIAIRE -

 

   

Partager cet article

Repost0

commentaires