Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 17:29

.

CONCLUSIONS mensongères du 24 Avril 1998

Rappel

 

Me LEVANTAL communique la pièce N° 33, dossier d'analyse 

réalisé par M.GUINOT en février 1994

 Ce dossier analyse les conséquences du sinistre 'effondrement'

 Période "après sinistre" l'enchaînement.......la clé du dossier de Me COUR 

Ce dossier est vérifiable expertise DENIS, document numérisé page 123

 

Me LEVANTAL "copie" cet enchainement

et tranforme la FAUTE médicale en SINISTRE MEDICAL!!

 

Remarque vérifiable -page 4- les  conclusions soulignent cet enchaînement

  et la demande modérée de la juste réparation du préjudice économique

 

(PREJUDICE ECONOMIQUE demandé mais aucune demande de LIQUIDATION JUDICIAIRE)

 

 

COPIER - COLLER explication sur la même page ci-après

Haut de la page 4 les conclusions LEVANTAL : PAR CES MOTIFS

l'enchainement pour M.COUR aura été le suivant sinistre, arrêt d'activité.......

 

Bas de page - PERIODE "APRES SINISTRE" ....Analyse GUINOT.....LE SINISTRE effondrement

 

Cet enchainement

 Sinistre→arrêt d'activité→ ... COPIER-COLLER fatal ci-dessous

                                          conclusions LEVANTAL - page 4 -

numerisation0028.jpg  

 

 

 Force est ici de constater que l'enchainement des évènements

 PERIODE  <APRES SINISTRE>  permet de discerner, de démontrer 

 la causalité certaine de la liquidation judiciaire

   le sinistre du 13 juin 1990

Cas de force majeure

 

 

  

 CONCLUSION

  ----------------------------

 

 UNE DEFENSE PERVERSE, des conclusions non soumises, non vérifiées 

par moi même, par le liquidateur déposant  sous son nom,

  sa responsabilité des conclusions catastrophiques

 

 

 

 

 

 

    Le principe de l'estoppel  !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires